Printemps de Bourges : épilogue

C'était bien mis à part la techno, les djembe, quelques gens un peu violents et l'état de propreté des rues passée une certaine heure (non j'arrive toujours pas à me faire au "tapis" de tesson de verre qui s'étale d'un bout à l'autre du festival).

Petit hommage à pilou, mais pas à sa communauté de soutien qui commençait à devenir franchement lourde à faire du bouquant, agresser et menacer les gens pour qu'ils signent des pétitions inutiles, bref à gâcher le festival. Evidement c'est triste ce qui s'est passé, je ne prends pas parti je n'étais pas là au moment des faits je ne sais pas ce qui s'est passé pas plus que la plupart des gens que vous harceliez. En revanche les appels gratuits à la violence c'est très limite, et même sous le coup de la colère ça n'est pas acceptable.

Voilà quelques vidéos du concert (gratuit) des fatals picards, sans trop s'y étendre c'est tout de même vachement généreux de leur part d'avoir fait ça ! (Les mauvaises langues diront qu'on en a eu pour notre argent!)

Bien évidemment toutes ces vidéos sont très grosses, je ne les compresseraient pas car comme chacun sait la compression d'un talent tel que celui des fatals est interdit par la convention de Genève.

Mais le meilleur, c'est les gens qui vont jusqu'à les saluer à la façon "rah c'est trop sympa de leur part, un groupe tel qu'eux, venir gratuitement, c'est rare ....". Les fatals gagnent enfin en notoriété et récoltent le respect et l'adulation qui leur est dûe.

Témoignage anonyme : "ils sont quand même vachement mieux en concert". < Mangez en des fatals !!!

Remerciements divers :

Les fatals pour avoir été beau, drôles et parfaits.

Ma cousine pour nous avoir hébergé.

Mélanie pour m'avoir supporté et guidé jusqu'à LA scène. (mais pas pour m'avoir lachement abandonné au bout d'à peine 2 chansons pour aller s'acheter des chaussures). Ainsi que pour m'avoir décroché une affiche des fatals. (j'ai un scoop pour ses fans : elle se maquille)

Andry pour les deux bières.

Et enfin moi pour mon humour, ma bonne humeur et mon esprit festif.

Printemps de Bourges

Du 17 au 22 avril, c’est le printemps de Bourges. Il s’agit d’un festival musical avec ses concerts payants et gratuits, ses boutiques et ses acteurs.

Les acteurs c’est vous, moi, nous, mais c’est aussi et surtout les punk à chien. Ce que j’ai retenu d’eux c’est qu’ils dorment dans la rue, sur le trottoir de la rue principale pour être exact et pour passer le matin il faut les enjamber, très drôle.

Aux concerts payants on peut voir les artistes bien vu du moment. Je n’y vais pas alors je ne peux pas en parler.

Aux concerts gratuits, ce sont les anonymes, mais pas les moindre. Ils se produisent dans les bars ou sur les scènes gratuites avec des reprises ou leur propre répertoire et ça vaut souvent le coup de les écouter. Chacun son style, chacun son look et ça vaut toujours le détour. Comme les mecs qui jouent en slip, sympa ;) (mais j’ai oublié leur nom).

Le groupe qui m’a plu le plus l’an dernier, c’est le dernier que j’ai vu et c’est pour ça que je veux retourner au printemps cette année. Ce groupe s’appelle les « pipe arrustut » et joue du ska. Ce n’est pas le genre de musique que j’écoute d’habitude mais ils étaient vraiment sympa et leur bonne humeur était contagieuse.

On se retrouve tous à Bourges la semaine prochaine, bon week-end.